Rechercher

Teinture à l’écorce de bouleau

Dernière mise à jour : 18 nov. 2021

Obtenir des nuances de rose et de gris grâce à la teinture végétale à l’écorce de bouleau.

 

Le bouleau est un arbre feuillu de la famille des Bétulacées, Betula en latin, qui s’adapte à de nombreux environnements différents : sols pauvre ou acide, riche ou calcaire. Il est reconnaissable entre tous grâce à son écorce blanche typique qui se déchire en lambeaux horizontaux.


Les jeunes feuilles de bouleau sont comestibles et très riches en vitamine C. Avec les feuilles séchées, on réalise des tisanes notamment diurétiques mais également employée contre les rhumatismes.


L’écorce, quant à elle, est la partie de ce feuillu qui nous intéresse en teinture végétale et qui permet d’obtenir des roses poudrés et du gris. L’écorce contient également des tanins qui peuvent être intéressants en teinture naturelle. On veillera, cependant, à ne pas trop chauffer la décoction afin de ne pas extraire trop de tanins qui viendraient ternir la teinture obtenue.


Les ingrédients :

  • de l’écorce de bouleau

  • de l’eau

  • du vinaigre blanc

  • du bicarbonate de soude

  • de l’alun

  • du sulfate de fer

  • coupons de tissu

Nuancier de teintures végétales aux écorces de bouleau

Le matériel :

  • une casserole et son couvercle

  • un tamis

  • un bocal en verre

  • un filtre à café ou un morceau de tissu

  • des ciseaux

  • plusieurs pots en verre

  • une spatule en bois

  • une plaque de cuisson

  • un marqueur effaçable

Le temps nécessaire :

  • deux heures de décoction de l’écorce

  • 24 heures de macération des écorces

  • 24 heures de coloration des coupons de tissus

La marche à suivre :

  1. Ramasser l’écorce et l’aubier sur un tronc ou une branche de bouleau coupée.

  2. Dans la casserole, découper les écorces en morceaux à l’aide des ciseaux. Il est également possible de passer la solution rapidement au mixeur afin d’obtenir de plus petits morceaux.

  3. Recouvrir les morceaux d’eau et les immerger correctement grâce à la spatule en bois.

  4. Placer la casserole sur la plaque de cuisson et allumer le feu à la plus basse température. Le solution ne doit pas bouillir mais seulement fumer.

  5. Couvrir la casserole de son couvercle et laisser chauffer doucement pendant deux heures en homogénéisant régulièrement avec la spatule en bois.

  6. Après deux heures de cuisson, couper le feu et laisser macérer les écorces toute la nuit dans le bain de teinture.

  7. Après 24 heures de macération, filtrer la solution à travers le tamis dans le bocal en verre. S’il reste des résidus au fond de bocal, filtrer une seconde fois en plaçant un filtre à café ou un tissu dans le tamis afin de retenir les morceaux les plus fins.

  8. Annoter ensuite les pots en verre avec ce qu’ils vont contenir.

  9. Diviser alors le bain de teinture dans les différents pot en verre annotés et ajouter les modificateur de pH : bicarbonate de soude ou vinaigre blanc ou rien.

  10. Mouiller les coupons à teindre sous le robinet et les plonger dans les différents bains.

  11. Laisser les coupons se colorer dans les bains pendant au moins 24 heures.

  12. Après une journée de coloration, sortir les coupons des bains de teintures et les plonger dans les bains de post-mordançage préparés au préalable. Ici, j’ai utilisé un bain d’alun et un bain de sulfate de fer afin d’obtenir différentes nuances. Mordancer les coupons seulement pour quelques minutes afin de ne pas abîmer les fibres du tissu.

  13. Étendre enfin, les coupons colorés sur une surface plane ou sur un étendoir afin de les faire sécher.


Il ne reste plus qu’à agrafer vos coupons dans votre carnet de nuances et d’y noter votre recette ou vos remarques. Bonne teinture !


0 commentaire

Posts récents

Voir tout