Rechercher

Macérât huileux de calendula

La recette du macérât huileux de calendula solarisé.

 

Le soucis, calendula officinalis, est une plante annuelle de la famille des Astréracées. La plante peut atteindre 20 à 50 cm de haut et est couverte de poils. Au bout de la tige dressée et ramifiées, se déploie une grande inflorescence d’une couleur jaune-orangée à l’odeur agréable. Originaire de la région méditerranéenne, il est aujourd’hui cultivé dans toute l’Europe.


Le calendula contient des huiles essentielles, des substances amères, du mucilage et des saponines. En phytothérapie comme en médecine traditionnelle, il est utilisé pour soigner les troubles du foie et de la vésicule biliaire, consommé sous forme de tisane. Sous forme de macérât huileux, il permet de rendre sa souplesse à la peau et a des propriétés cicatrisantes. Enfin, le calendula contient des caroténoïdes qui sont employés pour colorer le beurre et le fromage.


Macérât huileux de calendula

Les ingrédients :

  • des fleurs séchées de calendula ou soucis

  • de l’huile de tournesol bio

Le matériel :

  • un bocal en verre et son couvercle

  • un tamis

  • un contenant de stockage

  • une place exposée à la lumière direct du soleil

La marche à suivre :

  1. Ramasser les fleurs de soucis fraîches et les mettre à sécher en les étalant sur un torchon propre sur une plaque.

  2. Une fois séchées, disposer les fleurs dans le bocal en verre et le remplir jusqu'à ce qu’il soit plein de fleurs en tassant légèrement.

  3. Compléter le bocal avec de l’huile de tournesol afin que l’huile recouvre toutes les fleurs.

  4. Si la quantité de fleurs disponibles n’est pas suffisante pour compléter le bocal, recouvrir seulement les fleurs ramassées avec l’huile et cueillir d’autres fleurs les jours suivants toujours en complétant d’huile à hauteur.

  5. Le plus important est de laisser le moins d’air possible entre la surface de l’huile et le couvercle afin d’éviter les moisissures.

  6. Une fois le bocal plein, le placer à l’extérieur, à la lumière directe du soleil afin de solariser le macérât. C’est l’action du soleil sur les fleurs de millepertuis qui va permettre d’en extraire ses principes actifs. L’huile doit commencer à se teinter de rouge au bout de quelques jours signe d’une bonne solarisation.

  7. Laisser macérer le mélange au soleil pendant un mois.

  8. Après le mois de macération et l’apparition d’une belle teinte orangée, il est temps de filtrer le macérât à l'aide du tamis dans le contenant de stockage.

L’huile de calendula est alors prête pour être utilisée. Elle peut être appliquée directement sur la peau pour l’assouplir et l’aider à cicatriser ou incorporée dans un baume. Évidemment, après l’application de l’huile ou du baume, il ne faut pas s’exposer au soleil. Il est préférable d’appliquer la lotion en fin de journée, avant le coucher.


Le macérât de calendula est à conserver à l’abri de la lumière et au maximum un an afin de conserver le plein potentiel de ses principes actifs.


Macérât huileux de calendula solarisé

0 commentaire

Posts récents

Voir tout