Rechercher

Macérât huileux de carotte

Dernière mise à jour : 14 avr. 2021

L’huile de carotte pour un effet “bonne mine” et préparer sa peau au soleil.


Macérât huileux de carottes

Les ingrédients :

  • 2 carottes

  • de l’huile de tournesol bio

Le matériel :

  • 1 pot de confiture en verre avec son couvercle hermétique

  • 1 flacon hermétique

  • 1 éplucheur à légume

  • 1 four ou un radiateur

  • 1 plaque de four ou une plat allant au four

  • 1 tamis

  • 1 entonnoir


Le temps de séchage/macération : 3 semaines

Le séchage au four des pelures de carotte dure ½ journée, celui sur le radiateur dure 3 jours.

La macération dure 3 semaines.


La recette :

  1. Laver soigneusement les deux carottes à l’eau claire, puis les sécher.

  2. A l’aide de l’éplucheur à légume, éplucher la carotte jusqu’à son centre afin d’obtenir des copeaux de carotte. Ou bien utiliser des épluchures de carottes, plutôt que de les jeter au compost !

  3. Disposer les épluchures sur la plaque de four ou dans le plat en les espaçant le plus possible pour que le séchage soit plus rapide.

  4. Pour le séchage au four, préchauffer le four à 50°C maximum ! A plus haute température, les épluchures vont cuire et les principes actifs contenus dans la carotte seront détruits. Le séchage au four dure environ une demi journée. Laisser le four entrouvert pour laisser l’humidité s’évacuer. Pour le séchage sur le radiateur, placer simplement les pelures sur une grille recouvertes d’un chiffon si votre maison est poussiéreuse. Le séchage devrait durer 3 jours.

  5. Le séchage est terminé lorsqu’il est possible de casser net une épluchure entre ses doigts.

  6. Verser alors les épluchures de carottes séchées dans le pot en verre. Le pot doit être rempli par les épluchures.

  7. Compléter ensuite le bocal avec de l’huile de tournesol jusqu’au ras bord. En effet, il faut limiter au maximum la quantité d’air entre le ménisque d’huile et le couvercle afin d'éviter l’oxydation de l’huile qui la rendrait inutilisable.

  8. Refermer alors le pot avec son couvercle, de façon hermétique.

  9. Agiter le pot par rotation du poignet pour bien imbiber les épluchures d’huile et s'assurer qu'aucune épluchure ne dépasse de l'huile car elle pourrait pourrir.

  10. Placer enfin le bocal dans un endroit à l’abri de la lumière et laisser macérer pendant trois semaines.

  11. Après les trois semaines de macération, il est temps de filtrer le macérât. Pour être sûr qu’il n’est pas rance, sentir la surface du bocal. Si une bonne odeur de carotte s’en dégage, c’est tout bon ! Par contre, si l’huile sent la moisissure, alors il va malheureusement falloir recommencer la recette.

  12. Prendre le flacon, y placer l’entonnoir ainsi que le tamis au-dessus de l’entonnoir.

  13. Verser alors le macérât dans le flacon à travers le tamis afin de récupérer le macérât huileux.

  14. Refermer le flacon hermétiquement : le macérât est terminé, prêt à être incorporé dans une pommade ou appliqué directement sur la peau.

Attention, il ne faut pas s’exposer au soleil après avoir appliqué de l’huile sur la peau. Il est préférable de l’appliquer le soir, avant le coucher, afin que l’huile ait le temps de pénétrer dans la peau.


Peau de pêche en vue !

0 commentaire

Posts récents

Voir tout