Rechercher

Teinture au chou rouge

Dernière mise à jour : 14 avr. 2021

Obtenir des nuances de violet bleu et vert obtenus grâce à la teinture au chou rouge.


Le chou rouge est un légume récolté de la fin de l'été jusqu'au début de l'hiver et qui se conserve très bien au frais. C'est pourquoi il est très facile d'en trouver et d'en conserver toute l'année. En général, j'utilise les feuilles extérieures du chou, celles qui sont flétries ou abîmées pour réaliser ma teinture et éviter de gâcher des parties encore comestibles. Si vous avez besoin d'une grande quantité de teinture, il est possible de cuire le chou entier découpé en lanières et de récupérer ces lanières pour les manger après les avoir séparées du futur bain de teinture.


Ce qui est magique avec la teinture au chou rouge c'est qu'il est possible d'obtenir une multitude de teintes allant du violet au vert en passant par le bleu, simplement en faisant varier le pH du bain de teinture ! Pour ce faire, suivez la recette ci-après.


C'est grâce à la vidéo de Pate à Clou que j'ai eu envie de tester la teinture au chou et surtout la palette de couleurs que l'on peut obtenir à partir d'une seule plante !

Nuancier teinture au chou rouge

Les ingrédients :

- chou rouge

- eau du robinet

- bicarbonate de soude

- vinaigre blanc


Le matériel :

- une grande casserole

- une plaque de cuisson

- une spatule en bois

- une passoire

- 5 pots en verres (type pot de confiture)

- 1 cuillère à café

- 1 couteau pointu


La cuisson : 1 heure

Cuisson pendant une heure à petite ébullition.


La recette :

  1. Éplucher ou couper le chou rouge en lanières.

  2. Remplir la casserole d'eau et la placer sur le feu à basse température.

  3. Placer le chou dans l'eau et remuer à l'aide de la spatule en bois.

  4. Porter le mélange à faible ébullition puis baisser le feu pour maintenir un faible frétillement. L'eau commence alors à se colorer fortement en bleu foncé.

  5. Laisser bouillir faiblement pendant environ une heure.

  6. Si vous avez utilisé les épluchures (qui ne seront donc pas consommées après cuisson), il est préférable de laisser macérer le chou dans l'eau pendant 24 heures avant de filtrer afin que le maximum de molécules colorantes soient extraites des feuilles. Si vous consommez le chou après cuisson, filtrez immédiatement le mélange et cuisinez le chou sous peu afin d'éviter qu'il ne pourrisse.

  7. Filtrez donc le mélange en séparant le chou du futur bain de teinture.

  8. Si la solution est trop claire, il est possible de la réchauffer doucement afin de la concentrer en couleur.



La réalisation du nuancier :


Versez un peu de teinture de chou dans les cinq pots en verre, jusqu'à environ 1/3 du pot, et selon la couleur que vous souhaitez obtenir :

- du vert sapin : ajouter 1 cuillère à café de bicarbonate de soude

- du bleu turquoise : ajouter 1 pointe couteau de bicarbonate de soude

- du violet : teinture nature

- du fuchsia : ajouter quelques gouttes de vinaigre blanc

- ou du rose : ajouter 1 cuillère à café de vinaigre blanc


Bien sûr, pour chaque couleur, vous pouvez ajuster la teinte en ajoutant plus ou moins de vinaigre ou plus ou mois d'acide. C'est également une bonne expérience d'apprentis chimiste à faire avec des enfants !


Il est possible d'utiliser ces couleurs pour peindre à l'aquarelle, pour colorer des œufs ou même des tissus mais attention pour ces derniers, les teintes peuvent changer au cours du séchage (comme on peut le voir sur la première photo). De plus, je recommande de teindre des tissus qui ne seront pas, ou très peu lavés ensuite car la teinture risquerait de s'évacuer dans l'eau de lavage. Je réfléchis encore afin de trouver une solution pour fixer ces couleurs issus des anthocyanes, très instables dans le temps. Vous pouvez trouver plus d'informations sur les anthocyanes par ici.


A vos expérimentations !

4 commentaires

Posts récents

Voir tout