Rechercher

Teinture au lichen

Obtenir des nuances d’orange à beige grâce à la teinture aux lichens.


Le lichen est le résultat d’une symbiose entre un champignon et une algue. On appelle thalle, ce corps végétatif n’ayant ni racine, ni tige, ni feuille. Il pousse naturellement dans les forêts humides de l’hémisphère Nord de la Terre. Comme sa croissance est très lente, il est nécessaire de les préserver de d'opter pour une cueillette responsable.


Pour réaliser mes teintures, j’ai ramassé les lichens tombés au sol. J’ai identifié les espèces Parmelia fungus et Evernia prunastri que j’ai trouvées sous la canopée de frênes et de chênes. Ce sont les acides contenus dans ces thalle qui sont tinctoriaux.


bains de teintures aux lichens evernia prunastri et parmelia fungus

Les ingrédients :

- des lichens

- de l’eau du robinet

- du bicarbonate de soude

- du vinaigre blanc


Le matériel :

- une grande casserole

- une plaque de cuisson

- une spatule en bois

- un tamis

- pots en verres (type pot de confiture)

- cuillère à café

- coupons de tissu en matières naturelles (coton, lin…)


Temps de préparation : 1 jour et demi

Cuisson pendant une heure à petite ébullition.

Macération pendant 24 heures.


La marche à suivre :

  1. Ramasser les lichens et les nettoyer à la main afin d’éliminer les corps étrangers types mousses, branches ou autres.

  2. Placer les lichens nettoyés dans la casserole.

  3. Remplir la casserole d’eau et la placer sur la plaque de cuisson, à feu doux.

  4. Porter à petite ébullition le mélange pendant environ une heure.

  5. Laisser macérer le mélange une nuit entière afin d’obtenir un bain de teinture foncée.

  6. Le lendemain, filtrer la solution dans un pot en verre surmonté d’un tamis et presser fermement les lichens avec le dos d’une cuillère afin de récupérer tout le liquide contenu dans les lichens.

  7. Répartir le bain de teinture dans différents pots en fonction des nuances désirées.

  8. Annoter ces pots et y ajouter du vinaigre blanc pour acidifier la solution (tons beiges) ou du bicarbonate de soude pour rendre la solution basique (tons orangés).

  9. Immerger les coupons de tissus, mordancés ou non, dans les différentes solutions et laisser macérer pendant au moins 24 heures.

  10. Après 24 heures de coloration, sortir les coupons des bains de teinture, les rincer sous l’eau froide et les faire sécher à l’air libre.

  11. Le reste des bains de teintures peuvent être déshydratés pour être réutilisés plus tard ou simplement concentrés afin d'obtenir des colorations plus intenses. J’en parle ici.

Il est possible de faire une version accélérée de cette teinture en insérant les coupons de tissus directement à la fin de l'ébullition et en les laissant macérer toute une nuit.

nuancier de teintures aux lichens evernia prunastri et parmelia fungus

C’est Parmelia fungus qui permet d’obtenir dans nuances d’orange et Evernia prunastri permet d’obtenir des tons plus clairs tirant sur les beiges.


nuancier de teinture et d'aquarelle au lichen

La première teinture au lichen que j’ai faite, m’avait permis d'obtenir du rose pâle presque fluo et très lumineux en utilisant une casserole en aluminium et l’ajout de bicarbonate de soude pendant la décoction. Afin de reproduire cette couleur, j’ai trouvé la solution du papier d’aluminium, malgré le fait qu’elle ne soit pas totalement écologique. Je n’ai pas réussi à obtenir ce même rose alors je pense que l’espèce d’arbre et l'environnement dans lequel j’avais ramassé mes précédents lichen devaient être différents. Ce sont les aléas de la teinture naturelle !


Saviez-vous que les lichens sont également utilisés en phytothérapie, en cuisine et en parfumerie ? Et c’est vrai, que lorsque le tissu est sec, une très belle odeur boisée et marine s’en dégage. Dès que j’ouvre mon carnet de nuances, cette odeur fraîche embaume mes narines.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout